ExMachina

Journée d’étude :

le mardi 9 avril 2013 à la Maison de la Recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle ;

Session 2 – 16h15-18h30 : ExMachina

  • Lionel Fages, PDG de Cube Creative Productions
    Le démarrage d’ExMachina sur le marché français, les réalisateurs, la publicité
  • Jerzy Kular, directeur de Supinfocom Rubika
    A la conquête des USA et du Japon
  • Christian Guillon, PDG de l’E.S.T. (l’Etude et la supervision des trucages) et d’ADN (Agence de doublures numériques )
    Les effets visuels pour le cinéma

//////

Programme détaillé

La société Ex Machina a été créée le 1er janvier 1989 par la fusion des divisions image de Sogitec et TDI.

Pendant dix ans elle va être la première société française de production d’images de synthèse 3d et d’effets spéciaux numériques grâce à un important développement international (60% de son chiffre d’affaires en 1991) et une diversification de ses activités (publicité, films pour parc d’attraction, effets visuels numériques pour le cinéma, etc).

Les trois intervenants de cet après-midi y ont joué des rôles clefs et ont retracé les différents aspects de l’activité d’Ex Machina.

Lionel Fages, PDG de Cube Creative Productions
Le démarrage d’Ex Machina sur le marché français, les réalisateurs, la publicité

 Lionel Fages se passionne pour l’animation 3D dès 1984, date à laquelle il rejoint la Sogitec et devient l’un des pionniers du développement de ce nouveau média en France. Il poursuit sa carrière au sein de TDI puis de Ex Machina, en charge principalement du marché des films publicitaires.

A la fin d’Ex Machina, en 2002, il fonde Cube avec Majid Loukil et Bruno Le Levier. 

Il a eu l’occasion de voir éclore les carrières de nombreux réalisateurs d’animation : Pierre Coffin, Tanguy de Kermel, Pascal Vuong, Louis Clichy, Nicolas Deveaux, Rémi Chapotot, Antoine Charreyron ou encore Tom & Bruno. 

//////

Jerzy Kular, directeur de Supinfocom Rubika
ExMachina à la conquête des USA et du Japon

Jerzy Kular débute sa carrière comme opérateur de banc titre.

Il rejoint dès 1983 Xavier Nicolas et l’équipe de Sogitec, et travaille sur de nombreux projets en tant que réalisateur (en collaboration avec Jean-François Henry à la direction artistique), notamment des spots publicitaires et des courts métrages.
Il intègre en 1988 TDI Image (qui deviendra Ex Machina), en tant que co-réalisateur sur le film 1789, un film de 13 minutes pour le bi-centenaire de la Révolution française. Il s’est fait connaître par la suite pour son travail de rides pour parcs à thème (Sub Oceanic shuttle (1991), Dino Island (1994) et Escape from Dino Island (1998) entre autres).

De 1988 à 1995 il a été aussi professeur dans le cadre du post-diplôme AII de l’EnsAD.
Il est aujourd’hui directeur de Supinfocom Rubika à Valenciennes, après avoir été directeur des études du campus Supinfocom de Pune (Inde).

//////

Christian Guillon, PDG de l’E.S.T. (l’Etude et la supervision des trucages) et d’ADN (Agence de doublures numériques )
Les effets visuels pour le cinéma chez ExMachina

Diplômé de l’École Louis Lumière, Christian Guillon est d’abord directeur de la photographie, puis se spécialise dans les années 80 en effets spéciaux mécaniques et optiques .

Début 90, il rejoint Ex Machina, comme directeur de production sur des films de Super Formats pour parcs à thème.

En 1992, il crée au sein d’Ex Machina le département Trucages numériques qui devient un important prestataire en VFX pour le cinéma (films de Jaco Van Dormael, Mathieu Kassovitz, Leos Carax, Philippe de Broca, Costa-Gavras, etc..).

En 1998, il crée sa propre compagnie, L’Etude et la supervision des trucages (L’E.S.T.), qui depuis a travaillé sur une centaine de films; puis la société ADN, agence de doublures numériques, en 2010. Il enseigne les effets visuels et spéciaux à l’école nationale supérieure Louis Lumière.

//////

Cette journée d’étude est organisée par le programme de recherche EnsADLab/HIST3D « Histoire de la synthèse d’images en France dans les années 1980-1990″ : Pierre Hénon, Chantal Duchet, Gilbert Dutertre, Lionel Fages, Jean Segura, Jessica de Bideran, Christophe Pornay, Cécile Welker.
Sous l’égide d’EnsadLab, l’INA, l’IRCAV (Université de Paris 3) et Paris ACM Siggraph.