La passion du développement

Séminaire séance 4 : la passion du développement

le mardi 10 janvier 2012 de 18h à 20h

à l’Institut National d’Histoire de l’Art,
Galerie Colbert, 6 rue des Petits Champs, Paris 2e, salle Pierre-Jean Mariette
(Venir à l’INHA)

Au début, avec la disparité des systèmes et l’absence de logiciel commercial, chacun de ceux qui voulaient créer des images a du développer ses propres logiciels.

Retour sur quelques figures de ces développeurs passionnés des premières heures de l’image de synthèse.

avec la participation de:

  • Jean-François Colonna
    De l’Enseignement Assisté par Ordinateur à l’Expérimentation Virtuelle

Au debut des années 1970, ses premières recherches en EAO l’ont conduit à privilégier les images dans l’interaction homme-machine. L’ordinateur utilisé pour ce faire ne possédait que 32 Ko de mémoire centrale et aucun logiciel lors de son installation : tout était à faire ! Malgré ces fortes contraintes, des programmes permettant la définition d’images tridimensionnelles ou encore la description de structures complexes furent alors développés et des images de télévision sortirent de sa mémoire. Dans les années qui suivirent il fut évident que ces images calculées pouvaient aussi faciliter l’exploitation des résultats de simulations numériques obtenus avec les super-ordinateurs.
Aujourd’hui, ces mêmes images permettent de développer le concept d’Expérimentation Virtuelle. Des documents retraçant ces quarante années de recherche seront présentés à cette occasion (www.lactamme.polytechnique.fr).

//////

  • Olivier Emery,
    Histoire d’Imagix3D

Imagix3D a été développé par Olivier Emery et Pascal Terracol. C’est le premier logiciel 3D français clé en main.
Olivier témoignera de l’histoire d’Imagix3D depuis le début de ses recherches pendant ses études d’architecture avec les difficultés d’accès à un ordinateur doté de capacités graphiques jusqu’à la commercialisation du logiciel sur une plate-forme PC dès le milieu des années 80 ;  son succès avec, parmi les premiers clients, BSCA et Mac Guff Ligne.
En 1988 Olivier produit avec Imagix3D le court métrage Paillafrisson de Jean-François Emery qui remporte le premier prix Pixel INA micro-infographie à Imagina 1989.

//////

  • François Helt
    Développeur de programmes graphiques sur Apple II dès les années 70.

Poursuivant sa volonté de construire/développer des solutions innovantes et très concrètes, François Helt a traversé l’époque des pionniers en tant qu' »électron libre » de la création. D’un travail sur le « Truqueur universel » de Francis Coupigny jusqu’à Ex Machina, en passant, aux côtés de la Data Communication filiale de la SFP aux Buttes Chaumont, par l’American Center, l’Ensad, son entreprise Image Intégrale et le CNBDI entre autres.
Ce parcours atypique lui a permis de travailler avec Nam June Paik, avec Chris Marker avec lequel il co-réalise un film « Guerres et révolutions » pour l’exposition Paris Berlin à Beaubourg, de s’investir pour les effets spéciaux avec son Apple II, de réaliser « Oiseau vole » pour les PTT, le générique de l’émission Pixifoly en 1982 et aussi de produire le générique permettant de découvrir le visage du nouveau Président de la République pour les élections de 1988.

//////

 

Ce séminaire est organisé par le programme de recherche EnsADLab/HIST3D « Histoire de la synthèse d’images en France dans les années 1980-1990 » : Pierre Hénon, Chantal Duchet, Gilbert Dutertre, Lionel Fages, Maurice Benayoun, Christophe Pornay, Denis Van Waerebeke, Cécile Welker.
Sous l’égide d’EnsadLab, l’INA, l’IRCAV (Université de Paris 3) et Paris ACM Siggraph.

Leave a Reply